Homme-Robot : une relation à inventer ? Une rencontre entre théâtre et sciences

 Le 2 février 2013 s’est tenu un atelier organisé par l’Ecole nationale des arts et techniques du théâtre (ENSATT) et l’Université de Lyon, autour de la création Thé-Ro (Théatre – Robots, création du laboratoire de l’inquiétante étrangeté – LIE), pour découvrir les relations Homme-Robot, aujourd’hui et demain.

Cet évènement proposait de vivre une expérience hors du commun : à tour de rôle, les publics participaient à une représentation de cette performance-laboratoire impliquant des robots.

Ces interactions humains-robots furent le point de départ d’échanges avec des chercheurs de disciplines différentes et les artistes à l’origine de cette création.

En voici quelques extraits choisis…

 

Comment définir l’intelligence artificielle ? Peut-on la comparer à l’intelligence humaine ? Comment un robot entre-t-il en relation avec son environnement? Pourquoi certaines proximités de comportement, d’apparence nous inquiètent-t-elles tout en nous fascinant ? Les développements actuels de la robotique sont-ils une menace potentielle ou une formidable opportunité de transformation des sociétés humaines? En quoi le théâtre peut-il nous éclairer sur cette nouvelle page de l’histoire des relations entre les humains et leurs créations technologiques?

 « Théâtre : Espace où se « jouent » des actions remarquables, où des hommes figurent ou sont figurés, où une parole, un point de vue est donné.

Pour qu’il y ait théâtre il faut un lieu, un temps, un acte et un public.»

 « Robotique : Peut être considéré comme robot, tout système qui intègre des capteurs et actionneurs, et opère de façon autonome ou semi autonome en coopération ou non avec des êtres humains.

Les recherches robotiques mettent en avant le concept d’intelligence et de capacité d’adaptation aux environnements et événements imprévisibles. »

Théâtre et robotique – Le Laboratoire de l’inquiétante étrangeté

 

Le mot Robot inventé dans les années 1920 par l’auteur tchèque Karel Capek, dans son spectacle intitulé R.U.R. (Rossum’s Universal Robots), signifie à la fois travail et esclavage.

Un siècle plus tard, c’est à l’ENSATT, haut lieu de l’enseignement des arts et techniques du théâtre que nous sommes très heureux d’inaugurer un ensemble de manifestations autour des enjeux des relations entre les humains et leurs créatures technologiques.

 

Avec la participation de :

– Clément-Marie Mathieu : concepteur de Thé-Ro, Laboratoire Inquiétante étrangeté

– Damien Schamaneche: scénographe

– Marie-Gabrielle Mathieu : lumière

– Izabella Pluta, chercheuse en études théâtrales à La Manufacture de Lausanne

– Peter Dominey, chercheur à l’INSERM (Stell-cell and Brain research institute / CHRIS-PI project),

– Denis Vernant, philosophe à l’université Pierre-Mendès-France – Grenoble,

– Jean Caelen, directeur adjoint de l’Institut Carnot Logiciels et systèmes intelligents – Laboratoire d’Informatique de Grenoble.

– Mathias Perrollaz, ingénieur expert, équipe E-MOTION, Inria (institut de recherche dédié aux sciences du numérique) 

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *