Soirée table-ronde sur la prévention du cancer dans le cadre de Biovision 2016

La prévention du cancer : une grande cause scientifique

En France, la AFFICHE ESOEPmobilisation nationale contre le cancer s’est formalisée grâce aux « Plans cancer » depuis 2003. Sous cette impulsion, des moyens et diverses mesures politiques ont été mis en œuvre. Les scientifiques de diverses disciplines et les soignants travaillent à identifier les multiples causes de cette maladie, dont environ un tiers serait évitable grâce à la prévention. C’est pourquoi celle-ci est l’une des clefs majeures de la lutte : il s’agit de prévenir les risques externes (pollutions environnementales, cancers professionnels, tabac…), ainsi qu’internes (prédispositions génétiques, infections, obésité…).
Que nous dit la recherche de la prévention actuelle du cancer ? Comment pouvons-nous nous protéger ?

Dans le cadre de la 11e édition de Biovision, le Forum Mondial des Sciences de la Vie organisé par la Fondation pour l’Université de Lyon, une soiré table-ronde s’est tenue le 13 avril 2016 à l’auditorium Pasteur du Centre des congrès à la Cité internationale (Lyon 6e)

La soirée a été animée par Isabel Santos, journaliste.

Lors de cette soirée, une exposition sur la prévention a été proposée par le Centre Hygée de Saint-Étienne.

Des informations sur les intervenants

Béatrice Fervers

Le Dr. Béatrice Fervers est Professeur associé à l’UFR de médecine de l’Université Lyon 1 depuis 2012. Egalement praticien spécialiste du Centre Léon Bérard de Lyon depuis 1999, elle y dirige le Département Cancer Environnement depuis 2015.

Pour aller plus loin :

Elisabeth Gormand

Le Dr Elisabeth Gormand est Rodiologue et présidente de l’Adémas-69 (Association pour le dépistage organisé des cancers dans le Rhône).

Pour aller plus loin :

David Cox

David Cox est chargé de recherche Inserm, et chercheur dans l’équipe Génétique du cancer du sein du Centre de Recherche en Cancérologie de Lyon / Centre Léon Bérard / Université Lyon 1.

Pour aller plus loin :

 

Autres ressources sur la soirée

Cancer, obésité, allergies, troubles du comportement… L’augmentation de ces maladies est dû, pour une très grande part, à la dégradation de notre environnement, alerte le cancérologue Dominique Belpomme. Effarant, effrayant et pourtant possiblement réversible. (chapeau)

Des chercheurs ont trouvé une technique pour détecter le cancer du pancréas avant qu’il ne se développe. Les résultats publiés le 24 juin dans la revue scientifique Nature sont très prometteurs. (chapeau)

L’industrie mondiale de la viande a réagi avec fureur devant la perspective que ses produits soient déclarés cancérigènes par le bras chargé de la recherche sur le cancer de l’Organisation mondiale de la santé (OMS)”, écrivait dès dimanche 25 octobre le Financial Times. Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) vient en effet de publier ce 26 octobre un document classant les produits carnés transformés, comme le bacon ou les saucisses, dans la même catégorie que l’amiante, l’alcool ou le tabac, en ce qui concerne leurs liens probables avec certains cancers chez l’être humain… (extrait)

La très respectée et influente Société américaine du cancer a opéré, mardi 20 octobre, un virage étonnant dans ses recommandations, en préconisant de désormais limiter les mammographies pratiquées en prévention du cancer du sein, le cancer féminin le plus fréquent et le plus meurtrier. Jusqu’ici la Société américaine du cancer recommandait des mammographies et des examens cliniques des seins tous les ans à partir de l’âge de 40 ans. Elle considère maintenant que les femmes ayant un risque moyen de cancer du sein doivent commencer à pratiquer des mammographies seulement à 45 ans, puis faire des examens tous les ans jusqu’à 54 ans et tous les deux ans ensuite. (extrait)

 

Découvrez le fil twitter de la soirée :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *