Ateliers « Chimie » : programmation, articles et reportages

 

“LA CHIMIE AU SERVICE DE LA SANTÉ : DE NOUVEAUX OUTILS POUR LE DIAGNOSTIC MÉDICAL ”
Visite du laboratoire de Chimie de l’Institut de nanotechnologies de Lyon (INL), à l’École centrale d’Écully. L’équipe “chimie des surfaces” de l’INL se compose d’un nombre important de chercheurs et d’ingénieurs, travaillant à la mise au point d’outils d’observation et de mesure, utiles au diagnostic médical, tant en épidémiologie qu’en cancérologie ou dans le domaine des maladies génétiques. Pour observer protéines, sucres et ADN à des échelles toujours plus petites, ils créent des instruments étonnants, tels des bio­puces et des biocapteurs… Ce laboratoire a par ailleurs comme singularité de collaborer avec des philosophes canadiens (Université de Sherbrooke) pour mettre en perspective les applications de leurs recherches.
Samedi 14 mai 2011 de 9h30 à 12h30, avec Jean-Pierre CLOAREC, chimiste.

A lire sur le sujet :
Le reportage sur la visite du laboratoire
L’interview de Jean Pierre Cloarec



“LA VALLÉE DE LA CHIMIE : L’HISTOIRE HUMAINE D’UN TERRITOIRE INDUSTRIEL”

Balade urbaine, organisée à travers plusieurs villes de la vallée de la chimie (Feyzin, St Fons…).
Nous aborderons la construction et l’évolution historique de la vallée. Nous découvrirons également com­ment les habitants perçoivent la présence industrielle et quelles représentations du risque ils s’en font. Trajet en car puis échanges au café Ninkasi de Gerland.
Mercredi 18 mai 2011 de 17h à 20h, avec François Duchêne, géographe à l’École nationale des Travaux Publics de l’État (labo. RIVES).

Lire et écouter le reportage sur la balade urbaine
Lire le reportage sur la Vallée de la Chimie
Lire l’interview de Thierry Coanus, urbaniste spécialiste des risques


“LA NATURE, UNE RESSOURCE CHIMIQUE ?”

Visite du Centre d’étude des substances naturelles, à l’Université Lyon 1 – Campus Lyon Tech, la Doua
Le Centre d’étude des substances naturelles extrait des molécules, d’origine végétale ou animale, qu’il étudie pour trouver des propriétés susceptibles d’intéresser la recherche pharmaceutique, cosmétique, agroalimentaire… Une visite particulièrement intéressante pour réaliser, qu’en matière de chimie, l’opposi­tion entre naturel et artificiel (ou synthétique) n’a que peu de sens.
Samedi 21 mai 2011 de 9h30 à 12h30, avec Gilles Comte, phytochimiste et Floriant Bellvert, ingénieur en physiologie végétale.

Des vidéos ont été réalisées pour valoriser les échanges lors de ces ateliers. Vous pouvez les regarder en cliquant ici.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *