« Changements de climat : changements de société ? » : Synthèse des débats

 

Dans le cadre des rencontres Et si on en parlait, une soirée-débat a été organisée le 15 novembre 2012 pour faire le point sur les changements climatiques et leurs conséquences pour nos sociétés. Quels sont les différents scenarios envisagés et comment risquent-ils d’affecter nos modes de vie ? Quelles évolutions – techniques, sociales, économiques, culturelles, etc. – la situation exige-t-elle ? Comment lever les freins à l’engagement de changements et adapter nos sociétés à la nouvelle donne climatique ?

Autant de questions qui constituent des défis colossaux pour les chercheurs, les citoyens, les responsables politiques, les acteurs économiques, etc.

En présence d’Hervé Le Treut, climatologue, Institut Pierre Simon Laplace (Paris) ; Jean-Paul Bozonnet, sociologue de l’environnement, Sciences Po (Grenoble) et Patrick Lagadec, spécialiste de la gestion des crises « hors cadre », École polytechnique (Paris), les échanges ont permis de prendre l’ampleur des changements possibles, repérer certains obstacles et identifier quelques chantiers prioritaires à engager pour relever les défis auxquels nous sommes confrontés.

Lire la synthèse des échanges

Regarder la vidéo du débat

Les ateliers sur le climat en images !

 

Reportage-vidéo sur les ateliers « Changements de climat : changements de société ? ». Retrouvez ou découvrez en images les points forts des trois rencontres d’octobre 2012 : certitudes et controverses liées aux changements climatiques, prévention des risques d’inondation, aménagement des territoires et des villes pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et s’adapter aux changements en cours.

La vidéo a été projetée jeudi 15 novembre, lors de la soirée-débat « Changements de climat : changements de société ? » avec Hervé Le Treut, Patrick Lagadec et Jean-Paul Bozonnet, à la Manufacture des Tabacs (Université Jean Moulin Lyon 3).

Articles, sites et vidéos à consulter sur le déterminisme

 

Pour aller plus loin sur la thématique « Cerveau, sexe, gènes, sommes-nous vraiment programmés? », nous vous proposons cette petite sélection (non exhaustive) d’articles, sites web et vidéos à consulter.

Vous pouvez consulter aussi le billet « Naturalisation des comportements : revue de presse », qui répertorie une série d’articles faisant référence aux origines biologiques de nos comportements.

 

SUR L’ENFANCE, L’ÉDUCATION ET LA PRÉVENTION DE LA DELINQUANCE

Vous pouvez consulter le rapport de l’INSERM « Trouble des conduites chez l’enfant et l’adolescent » (INSERM, 2005), téléchargeable en ligne.

Pour rappel, la publication de ce rapport a suscité de vives controverses et conduit notamment à la création en 2006 du collectif « Pas de 0 de conduite pour les enfants de 3 ans », à l’initiative d’une dizaine de praticiens, critiques par rapport au contenu de ce rapport et aux projets de prévention de la délinquance alors mis en avant par le gouvernement.

De nombreux contenus et prises de position peuvent être consultés en ligne sur le site du collectif, notamment :

Nous vous conseillons également la lecture des articles, vidéos ou ouvrages suivants :

  • Catherine Vidal et Sylviane Giampino, Nos enfants sous haute surveillance, août 2009, Albin Michel, 17.25€ : Sous couvert de prévention, dès la crèche et la maternelle, tests et dépistages se multiplient. Le regard que porte notre société sur l’enfance en est bouleversé. Pour Sylviane Giampino et Catherine Vidal, rien n’est jamais figé ni dans la personnalité ni dans le cerveau.
  • « L’enfance sous contrôle », documentaire de Marie-Pierre Jaury, coproduit par Arte France, Point du Jour, Intuitive Pictures, Société Radio-Canada et CNRS Images (France, 2009, 52 mn). « En Europe, aux États-Unis, au Canada, la recherche s’emploie à trouver des origines psychiatriques, neurologiques ou génétiques à la violence de certains jeunes, et préconise un dépistage toujours plus précoce. La délinquance est-elle une maladie ? La science et la médecine peuvent-elles répondre à des questions qui hier encore, relevaient de l’éducatif et du social ? »

 

SUR LES DIFFÉRENCES HOMMES/ FEMMES :

A visionner : une interview de Catherine Vidal sur le thème « Le cerveau a-t-il un sexe ? » (Catherine Vidal est neurobiologiste et directrice de recherche à l’Institut Pasteur).

A lire en ligne :

Un bon ouvrage pour faire le tour du sujet : Cerveau sexe et pouvoir, Catherine Vidal et Dorothée Benoit-Browaeys. Avant-propos de Maurice Godelier. Collection Regards, Editions Belin, 2005


GENETIQUE

Inné ou acquis ? Par Ernst Peter Fischer, à lire sur le site d’Arte (2007) : Sommes-nous le produit de nos gènes ou de l’environnement ? La réponse varie selon l’époque. Professeur d’histoire des sciences à l’université de Constance, Ernst Peter Fischer brosse l’évolution mouvementée des théories de l’inné et de l’acquis.

A la recherche de l’enfant parfait – Ce que la génétique doit à l’eugénisme, Emilie Guyonnet, Le Monde Diplomatique, juin 2009

 

NEUROSCIENCES

Le cerveau évolue-t-il au cours de la vie ?, Catherine Vidal, Les Petites Pommes du savoir n° 118, Editions Le Pommier, 4,60€ – « Une des découvertes les plus étonnantes est la capacité d’adaptation du cerveau aux événements de la vie. On parle de plasticité pour qualifier cette propriété du cerveau à se modeler en fonction de l’expérience vécue, et même à se réparer en cas d’accident ou de maladie ! »

Sur les usages et mésusages des neurosciences, et notamment leur utilisation au tribunal :

« Le cerveau des pédophiles à livre ouvert », Sandrine Cabut, Le Monde, 8 octobre 2011

 

Nathalie FABRE

 

un éthologue se demande si le genre n’explique pas également le comportement mâle versus femelle chez d’autres espèces animales.

Naturalisation des comportements : Revue de presse

 

D’importants efforts sont fournis, pour identifier des prédispositions et des facteurs de risques génétiques, et repérer les bases neuronales de nos comportements. Ces études sont parfois reprises de manière assez approximative, véhiculant l’idée que tout ce que nous sommes serait prédéterminé biologiquement. Il y aurait ainsi un « gène du tueur » et un « cerveau du pédophile », des raccourcis sans réelle validité scientifique, mais qui ont pourtant la peau dure dans nos représentations.

En voici quelques exemples à retrouver en ligne :

 « La sympathie et la confiance en soi sont en partie génétiques » (revue web Slate, 16 novembre 2011)

« Le cerveau des pédophiles à livre ouvert » (Sandrine Cabut, Le Monde, 8 octobre 2011)

 « Maigreur et obésité : les mêmes gènes sont en cause » (Science et Avenir, 1er septembre 2011)

« Les émeutiers ont, dans le cerveau, des concentrations plus faibles en GABA, une substance qui garde les comportements impulsifs sous contrôle » (Le Daily Mail, 9 août 2011)

« Un gène responsable de l’infidélité et des coups d’un soir ? » (revue web Slate, 2 décembre 2010)

« Le cerveau des femmes, plus actif que celui des hommes » (Charlotte Menegaux, LeFigaro.fr, 18 novembre 2010)

« Un gène contre l’alcoolisme » (L’express.fr, 22 octobre 2010)

« On naît homosexuel, on ne choisit pas de l’être » (AFP, 4 février 2010)

« Le cerveau, cause de la délinquance ? » (AFP repris par LeFigaro.fr, 16 novembre 2009)

« Le “gène de Dieu » : révélation ou hérésie ? » (Rue 89, 24 mai 2007)

« Les femmes ne sont pas les clones des hommes », Entretien avec la psychologue Susan Pinker, « Sciences humaines, dossier sur le post-féminisme, avril 2011

« Il faut sauver les garçons », Entretien de Sophie Roquel avec le pédopsychiatre Stéphane Clerget (Le Figaro Magazine, 20 et 21 août 2011) : Stéphane Clerget y explique notamment que les tendances à l’introspection chez les filles et à la projection chez les garçons seraient liées aux formes différentiées de leurs organes génitaux.    

 

Nathalie FABRE