Cancer : prévenir, vivre avec et guérir

« Et si on en parlait » #10 – CANCER : PRÉVENIR, VIVRE AVEC ET GUÉRIR

La lutte contre le cancer est dans le monde occidental une cause majeure, à la fois gouvernementale, médicale et scientifique. Cette maladie, ou pourrions-nous dire « ces maladies » tant le cancer recouvre une pluralité de maux, revêt une image de fléau contemporain difficile à vaincre.

Néanmoins, la recherche avance pour comprendre la cancérisation et ses facteurs internes (génétiques, hormonaux, etc.), ainsi qu’externes ou environnementaux (virus, alimentation, irradiations…). Il s’agit également d’améliorer le dépistage et les traitements, ainsi que renforcer en amont la prévention des comportements à risque. Restent ouvertes des questions plus polémiques concernant les facteurs externes comme l’amiante, les pesticides, les nanomatériaux, etc., et les contextes sociétaux qui les génèrent.

Si le temps de la recherche est long, celui de la maladie correspond à l’urgence de vivre dans les conditions les plus dignes. Dans ce contexte, la relation entre soignants, patients et proches s’avère précieuse. Les patients deviennent experts, à la fois récepteurs du traitement et producteurs de savoirs pour l’optimiser. C’est là une des démarches nécessaires pour faire avancer la science, afin qu’elle puisse servir au plus près les citoyens.

La recherche à Lyon et sa région s’inscrit dans cette cause internationale d’excellence, où les défis résident autant dans les protocoles de guérison que dans les dispositifs de prévention.

Revivez l’ensemble des temps-forts :

  • En France, la mobilisation nationale contre le cancer s’est formalisée grâce aux « Plans cancer » depuis 2003. Sous cette impulsion, des moyens et diverses mesures politiques ont été mis en œuvre. Les scientifiques de diverses disciplines et les soignants travaillent à identifier les multiples causes de cette maladie, dont environ un tiers serait évitable grâce à la prévention.
  • Projection-Débat : La Part du feu 
    Un documentaire sur le cancer dû à l’amiante, d’Emmanuel Roy (2013 ; 1h28min)
  • Visite du laboratoire mixte de l’Université Claude Bernard Lyon 1 et de l’IFSTTAR
  • Nous ne sommes pas égaux face aux risques de cancer : nos conditions économiques, de travail, d’habitat ou encore une mauvaise alimentation, nous exposent davantage.
  • Lorsque le malade devient expert de sa propre maladie et de son traitement, il a bien souvent des enseignements à apporter aux soignants et chercheurs.
  • Conférence en histoire des sciences.
  • Le département de radiothérapie du Centre Léon Bérard a été le premier centre en Europe à s’équiper du Cyberknife® VSI Système, un robot médical qui offre la possibilité de réaliser des traitements de radiothérapie avec une précision inférieure à un millimètre contre trois millimètres pour les appareils de radiothérapie classique.
  • En radiobiologie, l’usage d’ions peut présenter une efficacité biologique plus importante que les rayonnements X de haute énergie. En France, le manque d’installation dédiée a longtemps limité l’étude des effets particulièrement complexes des ions.
  • Consultation publique : Prédisposition au cancer : voulons-nous savoir ?
    Des chercheurs en génétique travaillant sur le génome humain sont aujourd’hui en mesure de prévoir scientifiquement à partir de différents paramètres (héritage familier et génétique, âge, contexte etc.), la prédisposition d’une personne (pourcentage de risque) à développer un cancer du sein ou du colon.

Mais aussi :

Les partenaires

Ces partenaires soutiennent le service Sciences et société dans la réalisation de ce programme.

Ils soutiennent Et si on en parlait :

Région Auvergne Rhône-Alpes
Métropole de Lyon

Partenaires scientifiques

Biovision et Fondation pour l’Université de Lyon ; Cancéropôle Lyon Auvergne Rhône-Alpes ; Centre de recherche en cancérologie de Lyon ; Centre Léon Bérard, LabEx DevWeCan, LabEx Primes, Centre Hygée, Centre international de recherche contre le cancer, les Hospices civils de Lyon, IFSTTAR, Institut de physique nucléaire de Lyon, Inserm et CNRS
Et les intervenants des établissements membres de l’Université de Lyon

Partenaires média, culturels et associatifs

Adémas-69, Lyon Capitale, Cinéma Comoedia, Médiathèque du Bachut, Compagnie Altra Parte.