Cerveau, sexe, gènes… Sommes-nous vraiment programmés ?

Tout notre avenir se joue-t-il avant trois ans ?

Les capacités mentales dépendent-elles de la forme du cerveau et de l’épaisseur du cortex ?

Les femmes sont-elles douées pour faire plusieurs choses à la fois, car les communications entre les deux hémisphères de leurs cerveaux seraient plus développées ?

Existe-t-il vraiment des gènes de la sociabilité, de la violence, des névroses et psychoses, de la délinquance, de l’homosexualité… ?

A l’automne 2011, la thématique “Cerveau, sexe, gènes… sommes-nous vraiment programmés ?” a permis de faire l’état des lieux de nos connaissances scientifiques sur ces questions. Les échanges ont permis de clarifier ce qui relève de la science et ce qui relève de l’extrapolation ou de la croyance, dans les nombreux discours sur les origines biologiques de nos comportements. Au final, il semble que l’on soit bien loin de pouvoir tout expliquer par les gènes, les hormones ni les configurations de nos cerveaux. Les recherches récentes tendent plutôt à montrer que tout n’est pas joué d’avance dès la naissance : l’environnement cellulaire semble jouer un rôle primordial dans l’expression des gènes et le cerveau est caractérisé par sa très grande plasticité, c’est-à-dire sa capacité à se restructurer en permanence en fonction de l’expérience vécue.

Les discussions ont également exploré les enjeux de société liés à cette question du déterminisme biologique. Débats autour de la définition des sexes et du genre, éducation des enfants, prévention de la violence infantile, modalités de soin… A travers des études de cas, les participants se sont intéressés aux traductions concrètes des pensées déterministes, dans la vie quotidienne. Les discussions ont révélé les conceptions de l’humain et choix de société sous-jacents aux différentes approches.

Plusieurs ateliers ont été proposés en novembre et décembre 2011, autour des questions de genre, de la génétique et de la prévention de la délinquance. Retrouvez la programmation, ainsi que des articles, reportages et vidéos sur ces ateliers en cliquant ici

Une soirée-débat en présence de près de 300 personnes a permis de prendre de la hauteur sur ces questions, pour aboutir à une vision transversale des enjeux. Retrouver le détail de cette soirée et lire la synthèse en cliquant ici.

Relire la problématique générale « Cerveau, sexe, gènes… sommes-nous vraiment programmés ? »


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *