Changements de climat : changements de société ?

La température moyenne à la surface du globe a augmenté de 0,74° en un siècle et l’élévation du niveau des océans tend à s’accélérer[1].

 Bien que certaines incertitudes demeurent, les suivis et analyses effectués par des scientifiques du monde entier sont sans équivoque : le dérèglement climatique n’est plus une hypothèse. Il s’inscrit désormais dans notre quotidien. Peu à peu, ses effets commencent à se faire sentir : intensification des sécheresses et des inondations ; chamboulement des écosystèmes ; migrations de populations humaines et animales ; émergence de nouvelles maladies, etc.

Ces perturbations majeures de notre environnement bouleversent nos cadres d’action et de pensée. Elles posent des défis dans de nombreux domaines : énergie, urbanisme, transport, alimentation, santé… Vertigineux, ces défis sont tels qu’ils peuvent conduire à l’inaction voire au déni de réalité.

Face à ces défis, le monde de la recherche scientifique et de l’innovation technologique se mobilise. La plupart des acteurs prévoient d’associer réponses techniques et modifications des comportements, pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et adapter nos sociétés à la nouvelle donne climatique. D’autres pistes purement technologiques commencent à trouver des échos et des financements. Regroupées sous le terme de géo-ingénierie, elles consisteraient à manipuler le climat en vue de provoquer un refroidissement artificiel de la planète.

Comment les changements en cours sont-ils appréhendés par les chercheurs, les citoyens, les pouvoirs publics ? De quelles marges de manœuvre disposons-nous pour limiter et/ou affronter les bouleversements qui s’annoncent ? Quelles sont les implications sociales, économiques, géopolitiques, etc., des différents scénarios ? Ressources énergétiques, gouvernance, économie, mentalités… que faudrait-il changer pour permettre notre adaptation collective ?

En écho à l’exposition  « Climat ! A nos risques et périls » des Archives municipales de la Ville de Lyon, l’Université de Lyon propose une série de rencontres sur les changements climatiques et l’adaptation de nos sociétés, tout au long de l’automne 2012.

Retrouver la programmation des rencontres.

Des articles, portraits de chercheurs et synthèses des débats sont disponibles sur notre blog, rubrique « Changements de climat ».


[1] Valeur établie pour la période 1906–2005, par le Groupe d’Experts Intergouvernementaux sur le Climat (GIEC) dans son 4ème rapport de synthèse (2007). Ce rapport indique également que, sur l’ensemble de la planète, le niveau moyen de la mer s’est élevé de 1,8 [1,3-2,3] mm/an depuis 1961 et de 3,1 [2,4-3,8] mm/an depuis 1993.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *