Recrutement : consultation citoyenne – épidémies

Le 24 septembre 2016, le Lyonbiopôle, pôle de compétitivité mondial en santé, organise en partenariat avec le service Science et Société de l’Université de Lyon, une grande consultation citoyenne.

cropped-cropped-38_DSC8555-©-Aldo-Amoretti.jpg

Pourquoi une consultation citoyenne sur les épidémies sous l’angle sciences et sociétés est-elle pertinente?

  1. Un manque d’engagement des acteurs clés et des citoyens dans le plan de préparation et de réaction à une épidémie a été constaté. Ainsi, à travers des consultations citoyennes paneuropéennes et la dissémination de leurs résultats sur les différents aspects de ce sujet, éthiques, politiques, gouvernance participative de crise, besoins en communication, internet et réseaux sociaux etc. la voix des citoyens pourra être entendue par les décideurs.
  2. Le mode de communication reste unilatéral et « descendant »: la consultation citoyenne sera le moyen par lequel les citoyens européens pourront se faire entendre auprès des Institutions européennes en établissant un modèle de communication bidirectionnelle sur les épidémies.
  3. L’impact des médias sociaux n’a pas été pris en compte quant à la propagation des rumeurs : les médias sociaux constituent aujourd’hui un système d’informations parallèle comme pendant l’épidémie de grippe H1N1 en 2009, ainsi que la crise Ebola en 2015 et ce phénomène ne fera que s’amplifier. Au travers de la consultation, les citoyens apprendront quels sont les enjeux liés à cette problématique.
  4. La sous-estimation du besoin des citoyens et de leur capacité à choisir par eux-mêmes: en engageant les citoyens dans la dimension normative et complexe de l’organisation d’un plan de réponse à une épidémie, les décisionnaires auront la démonstration que les citoyens sont capables de comprendre une information complexe et de prendre une décision en conséquence, par eux-mêmes.

Ainsi durant la consultation du 24 septembre prochain nous animerons les débats des tables rondes pour répondre à la question suivante :

Comment identifier la meilleure approche pour communiquer sur les épidémies et identifier le mode de gouvernance adapté à la gestion de crise épidémiques ?

Objectifs de la consultation :

  • S’ériger en tant qu’exemple de consultation citoyenne pour les dirigeants nationaux et européens
  • Alimenter les politiques publiques en matière de gestion de crise épidémique
  • Engager les citoyens dans le débat sur la prévention et la gestion de crise des épidémies

Afin d’assurer le bon déroulement des discussions, nous recrutons 10 facilitateurs, un par table ronde.

La journée sera découpée en 5 sessions thématiques, autour de 10 tables rondes de 5 citoyens. Il s’agira d’animer les discussions : relancer les débats, inviter à préciser les propos, modérer les participants. Le facilitateur ne sera pas source d’informations, il doit rester neutre afin de ne pas influencer les opinions de chacun.

Dans cet objectif des consignes cadreront les débats en début de journée, elles seront lues par le facilitateur à chaque table ronde. Chaque session se terminera par un vote : les citoyens répondront à un questionnaire à choix multiples. Le facilitateur en chef sera présent pour guider l’ensemble des participants et répondre aux questions.

Il n’est donc pas nécessaire de posséder des connaissances scientifiques particulières. De plus, vous recevrez en amont un livret d’informations sur les épidémies, également envoyé aux autres participants, ainsi que des documents descriptifs sur le projet ASSET.

Enfin, nous vous proposons une formation de deux heures le 20 ou le 21 septembre (choix à faire une fois engagé), dans les locaux de Lyonbiopôle. Elle consistera en une mise en situation telle qu’elle se déroulera le 24 septembre.

Chaque animateur recevra une carte cadeau d’un montant de 100€.


Inscriptions

  • 04 72 76 35 25
  • samuel.belaud@universite-lyon.fr